Please reload

Posts Récents
Posts à l'affiche

Je serai le grain de sable...

March 6, 2018

Je serai le grain de sable…

 

Le saviez-vous ? C’est lorsque quelque chose d’irritant entre dans la coquille que l’huître développe sa perle.

Thérapeute est un métier décidément magnifiquement difficile. 

Non pas qu’il soit difficile d’accéder à ce statut qui, aujourd’hui s’acquiert après quelques jours de formation ( j’ai vérifié, on devient thérapeute en moins de 6 jours ), mais d’endosser le réel rôle de thérapeute avec toute sa dimension éthique et morale ainsi que la responsabilité qu’il sous-entend.

 

En tant que thérapeute, je suis souvent amené à « mettre en lumière » la part d’ombre chez mes « clients » ( Je préfère dire client parce qu’il ne sont souvent pas malades… et que pour certains le qualificatif de patient ne se prête pas du tout).

Par « part d’ombre » j’entends ce qui est souvent à l’origine de la plus grande souffrance.

 

Un thérapeute qui a besoin d'être reconnu, aimé ou validé ou un thérapeute qui a "besoin" de ses clients n'est pas un thérapeute. Parce qu'il ne peut plus faire cela librement. 

 

Quoi de plus inconfortable qu’une personne qui vient mettre le doigt sur ce qui est douloureux… ? que ce soit un muscle ou une blessure, une peur ou une habitude néfaste ? Surtout si cette personne a tendance à vous dire que vous avez le pouvoir et que la longue liste des responsables extérieurs que vous auriez trouvés comme origine à votre « malheur » n’aura jamais autant de force et d’impact sur votre vie que vous-même.

 

« Quel salaud ! J’étais venu pour qu’il « me fasse du bien »…et à la manière d’un dentiste qui s'occuperait de ma canine infectée, il vient révéler la douleur »…

 

Mais le douleur ne dure jamais longtemps si on l’accueille et on la gère, digère,…soigne.  

 

Dans mon expérience, il est difficile voir impossible de changer ce qu’on ignore, difficile de guérir aussi ce qu’on occulte. Dans mon expérience aussi, beaucoup de gens souffrent en se convainquant, à tort, qu’ils ne sont pas assez forts, qu’ils n’ont pas assez de ressources pour « faire face » alors que leur vraie souffrance trouve son origine dans cette croyance.

 

Pour guérir, soigner, apaiser, il faut voir ce qui EST. Alors on prend réellement le pouvoir sur sa vie et ses blessures et on découvre alors sa propre perle. 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-moi
Rechercher par Tags
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square